« La photographie, c’est mon rêve depuis que je suis petit. Quand la guerre a commencé dans mon pays, lors d’évènements juste à côté de moi [la répression sanglante de la protestation étudiante], j’ai commencé à filmer ce qu’il se passait. J’ai commencé à travailler à l’agence de presse Aleppo Media Center. J’ai appris les bases de la photographie par des journalistes internationaux qui ont commencé à venir en Syrie. (…) Je peux peut-être changer l’opinion du monde sur ce qui se passe en Syrie, surtout parce que je vois ces massacres tous les jours. ».

Hosam Katan, Ian Parry Special Award 2014.

Montrer, sublimer et dénoncer, telle est la force des photographies de Hosam Katan, jeune photo-graphe syrien qui fige le quotidien de son pays, dévasté par la guerre. A Alep, dans des camps de réfugiés ou des campagnes en ruines, les photographies révèlent une humanité terriblement émouvante – d’autant plus magnifiée qu’elle contraste avec la brutalité des clichés. La guerre est là, destructrice et terrifiante, mais derrière cette violence apparente ce sont bien des instants de vie banals, des joies et des peurs humaines, que nous livre le photographe.

Théo Challande assumait la direction administrative et artistique de l’exposition. Il investit le champs de l’art politique dès son mémoire de licence, engagé pour interroger le sens des sociétés modernes par les arts.

Découvrir Hosam Katan sur

Suivre Hosam Katan sur

Suivre Hosam Katan sur

« Plutôt que de prendre les armes, j’ai saisi un appareil photo. Il est devenu ma meilleure arme. »

Hosam Katan (jungle-world.com, 2016)

Médias / Presse

Publié par Focale Syrienne – Guerre en contraste sur dimanche 8 mai 2016

#Spoiler ! With Hosam Katan for french television.

Publié par Focale Syrienne – Guerre en contraste sur jeudi 13 octobre 2016

 

S'inscrire à la newsletter

Tenez-vous au courant, recevez mes actualités et des invitations exclusives aux évènements.

Règles de confidentialités: www.theochallande.fr/stay-updated

Perfect! See you soon!

Share This

Partager cet article